Souvenez-vous, votre 1er mobile et votre 1er forfait

 

 Toutes les semaines, Univers Freebox va dans la rue pour récupérer l’avis des passants sur les sujets de d’actualité liés à Free et aux télécoms. C’est notre rubrique YouTube : "Vous avez la parole"

Cette semaine nous nous intéressons au premier mobile que vous avez possédé, au premier forfait, et à quels services il donnait accès. Vous allez voir, les choses ont beaucoup changé et l’arrivée de Free Mobile n’y est pas étrangère.

 Au delà des personnes que nous avons interrogées, nous vous proposons également de répondre à ces questions dans les commentaires de cet article

Vous pouvez découvrir d’autres vidéos sur la page YouTube  d’Univers Freebox 

 

Commentaires




  • Mon premier telephone était un panasonic, premier telephone avec vibreur et je l'ai pris chez sfr, a l'epoque, c'etait en 1999, pour 200F, j'avais 2h + 2h et pas de sms ou tres peu, je sais plus. J'y suis resté 1 an et apres je suis parti chez itineris avec un philips genie 2000.



  • Bonjour,

    Ahh pour moi c'est facile de me souvenir,  le fidèle  >>  Nokia 5110 marchait encore très récemment avec la batterie d'origine  : 18 ans d'âge, çà ce n'est pas de l’obsolescence programmée !

    A l'époque pour 1 heure de communication  je payais 155 francs par mois avec Itinéris OLA (Orange en fait)

    Je n'ai eu le smartphone et l'illimité qu'avec l'avènement de Free Mobile : on ne remerciera jamais assez Xavier Niel et Free mobile d'avoir démocratisé l'usage des  smartphones et surtout  d'avoir rendu les forfaits à des prix  accessibles à tous  et sans engagement  (et du coup quel que soit maintenant l'opérateur) ... C'était et c'est toujours une vrai révolution smile Free a libéré les accès mobile.

    PS : bien dommage que sur le fixe on soit revenu en arrière avec des engagements.


  • Je me souviens surtout que c'était l'arnaque à l'époque :

    - 2h de forfait décompté à la minute pour 30 euros en moyenne.

    - 200 euros pour un téléphone merdique (qui ne vaut pas plus de 20 à 60 euros).


  • C'était en 98

    Un Nokia qui fonctionne encore mais capricieux avec les sim récentes .

    Forfait 2h  Itinéris Ola dont je ne me rappelle plus le tarif car toujours hors forfait.


  • Cétait en 1994 quand Bouygues a ouvert le réseau sur ma région ( l'itinérance existait oas a 'époque )

    pour le forfait c'était suivant la consommation

    et le téléphone un Motorola Graphite



  • Piouuuu, c'est loin, mais j'ai commencé par un beebop avant d'avoir un Motorola Startac avec un forfait FT à l'époque qui valait une fortune...

    On était alors très loin d'un abonnement à 15,99 € Illimité avec Internet sur un écran 6,2" OLED...




  • Sagem MyX5 en 2003 ou 2004, en couleur, avec sonneries polyphoniques et tout.
    Le forfait était chez SFR et devrait être 1 ou 2h d'appel avec genre 100 SMS, pour environ 25 ou 35€/mois (dur de me rappeler, je payais pas la facture...). 

    Je suis resté chez SFR avec un Xperia X1 avec lequel j'ai battu mes records d'envois de SMS (ça se compte en milliers, ce tel avait un clavier azerty physique, glissant sous l'écran !), puis un Galaxy S (premier du nom, quand le prix était encore décent), cela tout en upgradant le forfait à chaque fois et avec engagement, puis, Free mobile est arrivé, j'ai alors dû payer pour me désengager,  et j'ai alors pu tester Free (performant pendant 2 jours...), puis Orange (Sosh), Bouygues (B&You), tout en achetant mes téléphones nus, sans engagement :)




  • ozf77 a écrit
    Faudrait surtout arrêter de vivre dans les souvenirs du passé, on sait tous que avant il y avait le minitel, le pathos ca va 5 minutes ?   

    Bonjour, effectivement il faudrait éviter de comparer ce qu’on nous proposait en 1990 et aujourd’hui, l’usage du mobile a évolué tellement rapidement que je pense même Free lui même s’est fait un peu dépasser dans les prévisions de déploiement de son réseau. Aujourd’hui le client veut une couverture et réseau partout et Free n’a absolument pas anticipé cette évolution en se focalisant uniquement sur des chiffres de recrutements avec des ventes à pertes.


  • Mon premier portable c'était un Bi-Bop en 1991 (pas vraiment « mobile », mais « déplaçable »), pris parce que France Telecom était incapable de libérer une ligne dans mon immeuble à Paris.. Ça marchait plutôt bien (là où il y avait des relais, en ville donc..) et surtout l'appareil, fabriqué par Motorola, était très compact.

    Quant au premier vrai mobile, c'était tout de suite après aux États-Unis, un petit Ericsson compact lui-aussi.

    Mais le plus impressionnant reste mon premier répondeur téléphonique (oui le service gratuit aujourd'hui avec toutes les lignes fixes et mobiles), Made in France, de la taille d'un magnétoscope (lesquels viendront plus tard), et acheté un peu plus de 5000 Francs en 1979, soit plus de 2,200 euros en Francs constants aujourd'hui.. On ne pouvait même pas le consulter à distance. Ça c'est venu après, quand j'ai commencé à ramener des répondeurs Panasonic à micro-cassettes des USA, on pouvait les commander avec un boitier comportant un clavier numérique qui envoyait des fréquences vocales (les téléphones en Europe n'émettaient pas encore de « Dial Tone »). 


  • Ben le mien c'était en 1977 du matériel vert de gris ...Pas de forfait, mais pas le droit d'appeler ma copine non plus ...Seuls les gradés engagés le faisaient en passant par le standard du régiment...



  • Mon premier mobile, un Sagem 940, petit pour l'époque (2000), en forme de banane, très agréable à utiliser mais qui tombait en panne très souvent. Le forfait ? Un forfait Bouygues Ultymo Pro 2h à 200 francs / mois, avec une reconnaissance vocale (Lucie) à la place du répondeur classique.



  • Me souviens de mon premier téléphone ericson T10S couleur bleu , il ressemblait au T18S ( me souviens plus de la différence ) par contre je me souviens plus du forfait , j’ai tellement changé de forfait ? .

    Apres je me souviens d’avoir eu le Nokia 8310 et que j’avais débloqué le mode détecteur de radar , ce forfait était le NEO avec 2 ou 3 heures de communication et illimité le soir à partir de 20 heures ( si je m’en souviens bien ) .

    Les 3 opérateurs changeaient constamment qu’on se souvient plus trop ce que c’était .


  • Premier mobile et forfait: Motorola V3i avec abonnement Orange à 30 euros par mois pour 1h de communication et 30 SMS MAIS 3 numéros illimités. 

    C'était tellement une arnaque en y repensant.




  • 1996: Un Philips Fizz et un abonnement à 196 Francs chez Itineris, avec communications en sus, acheté sur du TV Achat. Les SMS n'existaient pas à l'époque. Il me semble qu'on ne pouvait en recevoir de la part d'Itineris.



  • Je m'en souviens encore. C'était il y a 3 ans, un abonnement Freemobile 2 euros 2H 50 Mo, souscris sur une borne du Boulevard Blanqui à Paris, et un Galaxy S5, qui est encore mon téléphone de tous les jours.


  • Je me souviens de mon 3310 est tomber par la fenêtre, 4 étages.! Arriver en bas je récupère, une face avant et arrière, un bloc electronic et une batterie. Je remonte tout ça, et Ho miracle sa marche..   Même pas la vitre(plastic) casser... Une merveille et il tenait la charge... Bon c'était Pac-Man ou le serpent mais ont était content ! Nostalgie, quand tu nous tiens....! 


  • Pour moi c’etait Un Nokia 5110 avec un forfait ola 1:30 pour 165 francs par mois (25€). cela remonte aux années 98-99

    ola était une offre portée par urinerais la filiale mobile de France telecom (ancêtre de orange).

    les sms étaient inclus en nombre limités, les mms n’existaient pas et on ne parle même pas des appels à l’étranger ! 


  • Moi c'était pour Noël 1997.

    Le coffret avec le téléphone Alcatel HD1 couleur rouge "brique" et le forfait Ola d'Itinéris à 165 F / mois pour 1 heure de communication. 

    Pour l'événement, Itinéris avait baissé le prix du téléphone à 185 F au lieu de 790 F et avait fait cadeau d'1 heure de communication par mois pendant 6 mois. Les SMS étaient décomptés du temps d'appel. Les MMS n'existaient pas de toute façon.




  • Philips savvy bleu en mobicarte (itineris), c'était 70 francs les 15 minutes avec 2 mois de validité si je me souviens bien, 1 franc le SMS décompté de ces 70 francs.

    J'ai ensuite passé le tout en forfait 18 € pour 1h de communication...

    Puis je suis passé chez Virgin avec 2h + 500 Mo pour 24,99 € avec téléphone subventionné.

    La suite on la connait, Free mobile a foutu le boxon et je n'ai jamais plus payé un forfait plus de 11 € / mois.



  • En 1998 ou 99, un gros téléphone Sagem avec écran 2 lignes. 790 FF

    Pas forfait, mais carte prépayée SFR "entrée libre". 200FF (30€) pour 30 min +30 min le soir et WE (oui ça pique lol). Les SMS sont apparus l'année suivante et était facturé 1FF (15 cents d'€) par SMS.



  • rc42 a écrit
    Cétait en 1994 quand Bouygues a ouvert le réseau sur ma région ( l'itinérance existait oas a 'époque ) pour le forfait c'était suivant la consommation et le téléphone un Motorola Graphite

    Bouygues ;le truc génial qui marchait dans les souterrains.



  • Premier téléphone? Un Nokia 3310 et ce n'était pas un forfait puisque c'était du prépayé Mobicarte sur le réseau Itinéris. 

    Heureusement que Free a libéré les consommateurs de cette entente illicite entre les 3 opérateurs.




  • En 1989/1990 un Radiocom 2000 de Matra, et on ne pouvait pas dire que c'était un mobile, vu le poids cry.

    En plus pour le monter et le démonter quand je prenais la voiture ou la quittais, c'était astreignant, mais j'en avais besoin à l'époque.

    Ensuite ça été bien plus tard que le besoin d'un mobile c'est fait à nouveau sentir. 2002/2003.

    Un Sony/Nokia, je ne sais plus la référence, mais c'était chez SFR, un forfait 1 heure pour 18 euro et 5 euro pour 10mn en supplément... sealed

    Ach!lle





  • Comme j'ai toujours eu horreur de nourrir les goinfres, je n'ai jamais eu de forfait. Je prenais juste une carte prépayée pour entretenir la ligne et pouvoir être appelé quand je n'étais pas chez moi. À l'époque j'étais chez Bouygues avec l'offre spot. Je l'avais choisi parce que à l'époque, leurs SMS étaient à 75 centimes au lieu de 1F comme c'était le cas chez les concurrents. Quand à mon premier téléphone, c'était un A36.








  • Vers 2007-2008, un Sony Ericson W910 (coulissant), avec un forfait Bouygues (car le moins cher) pour 1h + 1h soir/weekend et genre 200 sms, pour une trentaine d'euros.

    Une fois l'engagement 2ans terminé, j'ai résilié car mon employeur ne le remboursait plus, et j'ai pris un forfait à 3€ par mois ou je payais un supplément à la minute.

    J'ai attendu qu'on casse les prix pour avoir accès à internet, en 2012 avec Free.


  • 1994 un Pionneer PCH-D600 qu’ils disaient "de poche" !!!! Je pense acheté vers les 2500 FrF et un abonnement chez Itineris je crois, c’etait un abonnement sans communication, juste un droit d’accès et ensuite je payais mes communications en supplément (plus certain de la formule mais je crois que c’était ça)


  • Mon premier phone 5G est un Motorola Z3 Force avec WiMax en lieu et place de 2m slot Sim.

    Mon 1er forfait 5G est une V7 à 30€ + 6€/30Go/Sim.

    (avec +30€/IliadBox 8K-Devialet)


  • Mon premier téléphone c'était le fameux Nokia 3310 gris avec le non moins fameux jeu du serpent en attendant son bus pour rentrer de l'école lol ... Bref je m'éloigne lol

    Et le forfait était un forfait Sfr 1h + 1h week end plus option 30 SMS ou 10 MMS !!! avec 10cts le sms supplémentaire ou 30 cts le MMS supplémentaire !!! et Tout ça pour la modique somme de 35€ ...

    Bref je ne le dirais jamais assez : MERCI FREE ! kiss


  • mon premier abonnement était chez Hutchison, mais en France!

    a l'époque il n'y avait que Itineris, Hutchison passait déjà sur leur réseau. ca ne vous rappel rien?

    mon mobile était un Motorola MicroTac (de mémoire il y en avait 2 modèle, un plus épais que l'autre. j'avais le plus fin. LoL, il faisant l'épaisseur de 3 smartphone actuel!

    la carte Sim rentré entière dans le téléphone.

    et a l'époque, personnes ne ce prenaient la tête pour la puissance des relais, entre temps elles ont super baissé mais on ce prends la tête.

    paradoxale non?

    pour les puissance d'émission étaient beaucoup plus importante.  même les téléphone étaient plus puissant, il y avait des 2 watts et des 8 watts. 

    maintenant, on a des 0,x watts et on pleure.

    on est débile!


  • BarJo a écrit
    mon premier abonnement était chez Hutchison, mais en France! a l'époque il n'y avait que Itineris, Hutchison passait déjà sur leur réseau. ca ne vous rappel rien? mon mobile était un Motorola MicroTac (de mémoire il y en avait 2 modèle, un plus épais que l'autre. j'avais le plus fin. LoL, il faisant l'épaisseur de 3 smartphone actuel! la carte Sim rentré entière dans le téléphone. et a l'époque, personnes ne ce prenaient la tête pour la puissance des relais, entre temps elles ont super baissé mais on ce prends la tête. paradoxale non? pour les puissance d'émission étaient beaucoup plus importante.  même les téléphone étaient plus puissant, il y avait des 2 watts et des 8 watts.  maintenant, on a des 0,x watts et on pleure. on est débile!

    +1

    Précisions :

    La carte SIM n'était pas découpée. Elle était au format Carte de crédit.

    Il y avait 3 puissances pour les téléphones : 2W, 4W et 8W (pour les voitures).



  • Mon premier mobile : en en 1998 OU 99 chez France Telecom. Il s'appelait OLA avec l'antenne qui dépassait sur le côté. J'ai résilié au bout d'un an ou un peu plus. J'en avais marre d'être obligée de sortir de chez moi pour téléphoner ! N'ayant pas d'employer pour me payer un portable pro je m'en suis passé plusieurs années jusqu'à ce que ma voiture ne me fasse le coup de la panne sur les routes : j'ai repris par sécurité un abonnement chez Tele 2 cette fois car chez Telecom les prix étaient exorbitants. Epoque de mes premiers Samsung. J'y suis restée jusqu'au rachat par SFR qui a vu le déclin pour ne pas dire la chute de TeJe fais partie des 3000 premiers abonnés. Et depuis je ne lâche ni mes Samsung ni Free ! Il n'est pas exagéré de dire que Free a révolutionné les offres mobiles mais aussi la façon dont on utilise son portable. Tout juste RAVIE en toute liberté !


  • En 1997, un Alcatel de chez OLA ou il fallait sortir l'antenne et avec un volet ben plastique qu'on pouvait glisser pour protéger les touches.

    Je ne me rappelle plus le prix du coffret mais l'abonnement était de 195 F pour 2 heures de communication.


  • mon 1er téléphone un Matra avec radiocom 2000 en fixe puis un éricson en portable (3,5 KG) toujours Radiocom 2000 ! "Radiocom 2000 ne quittez pas nous recherchons votre correspondant ..."


  • 3310 Nokia pour Coriolis (via SFR)....avec 10 SMS et 1h30 de communication pour 16€....et j'ai résisté longtemps car au départ je n'étais pas attiré par un "fil à la patte"....

    Aujourd'hui tout a changé....(ou presque)... wink


  • Perso en 1995 forfait itinéris 120 francs par mois et 4.90 frs de la minute pas de sms et l'équivalent de 28€ pour 10 minutes d'appel, et tel Motorola Flare jaune et noire, je peux vous dire que j'appelais vraiment que par obligation!! une copine m'a appelé le premier mois de son fixe sans savoir ce que ça coutait, son pere en a eu à l'époque pour 200 frs et ça à été fini..........


  • BarJo a écrit
    mon premier abonnement était chez Hutchison, mais en France! a l'époque il n'y avait que Itineris, Hutchison passait déjà sur leur réseau. ca ne vous rappel rien? mon mobile était un Motorola MicroTac (de mémoire il y en avait 2 modèle, un plus épais que l'autre. j'avais le plus fin. LoL, il faisant l'épaisseur de 3 smartphone actuel! la carte Sim rentré entière dans le téléphone. et a l'époque, personnes ne ce prenaient la tête pour la puissance des relais, entre temps elles ont super baissé mais on ce prends la tête. paradoxale non? pour les puissance d'émission étaient beaucoup plus importante.  même les téléphone étaient plus puissant, il y avait des 2 watts et des 8 watts.  maintenant, on a des 0,x watts et on pleure. on est débile
    -------------------------------------------------------------------------------------
    Bonjour,
    Moi aussi, j'ai pris mon premier abonnement Chez Hutchison dans une agence France Telecom!!!! Il m'avait demander une caution de 1000 Frs!!!(152.45 Euros)
    En Juin 1996, un abonnement à 100 Frs (15.24 Euros) par mois plus communication à 1 Frs (0.15 Euros) la minute vers tous numéros nationaux, sachant que téléphoner d'un fixe vers un autre fixe (opérateur unique France telecom) en dehors de son département était plus cher!!!! pas de SMS...
    Mon premier mobile  un Sony CM-DX 1000 Specs  GSM 900
    https://www.technopat.net/db/product/sony-cm-dx-1000-specs/
    Mais effectivement j'ai eu aussi un Bibop en juillet 1995...
    Il fallait pas trop s'éloigner de la borne Hahahahaha.  Il y avait un répondeur!

  • Bonjour,

    C'était +/- en 1992-94, un terrible Matra quelque chose, qu'il ne fallait surtout pas laisser tomber ma mégarde sur un orteil, toute la carte format carte de crédit rentrait dans l'appareil.

    Pas d'abonnement, achat de la carte FT en boutique / tabac, je ne sais plus ?
    puis recharge via un ticket au tabac du coin, ça je m'en souviens. Cela devait être un peu après le BeeBop ...

    Un joli souvenir : le Sagem MyX5m mais bien plus tard +/- en 2003.

    Bon dimanche


  • Sagem Walkphone avec un SFR La Carte à mon entrée au lycée, l'ancien téléphone de mon frère  récupéré pour anticiper les problèmes de bus !

    Après son vol en début d'année scolaire, j'ai eu pour Noël le Nokia 3330, avec le fabuleux forfait Orange 1h = 15€ (heure reportable et SMS décomptes du forfait) que j'ai gardé jusqu'en milieu de licence à peu près (le forfait pas le téléphone, j'ai eu un MyX5 puis des Windows Mobile Motorola MPx220/HTC P3600/HTC Touch Diamond), avant de passer à la data, chez feu Virgin mobile.

    Puis est arrivé Android, avec mon HTC Desire, mon Nexus 4, mon Moto X 2013, mon Nexus 5X et enfin mon Sony XZ2 Compact... Pendant ce temps, je naviguais d'un opérateur à l'autre.


  • Oh que de souvenirs désolé je ne me souviens plus des marques
    Mon 1er téléphone, pesait lourd, était encombrant
    Mon second plus petit, la miniaturisation était alors une forme de richesse et d'évolution vers le haut innocent
    Puis un téléphone pliable, avec des touches et un fond d'écran bleu, symbole de richesse également

    Puis arriva le 1er Iphone, non acheté, j'ai attendu la version 4 pour m'offrir mon 1er tactile

    Maintenant les jeunes, quand je leur montre mon téléphone avec des touches "c'est nul"  y a pas facebook cool

    Mes enfants demandent, comment on faisait avant sans téléphone ?
    On se parlait et se rencontrait innocent





  • Bonsoir,

    Mon 1er téléphone transportable en 1992 était un analogique , après je me souviens d un téléphone banane mais pas le forfait c'était peut être encore un analogique (1992) mais vraiment plus aucun souvenir


  • Bonsoir 

    Mon premier portable était un Nokia 3310 qui fonctionne toujours.  Incassable increvable avec une grosse autonomie,  il était parfait pour mon usage à l'époque.  J'étais chez Orange le réseau n'était pas disponible partout . Que de progrès depuis mais aussi que de traçabilité, oncle Sam tu es partout et les grandes oreilles aussi 


  • Bizarrement je me souviens plus des premières heures de surf Internet avec plusieurs offres qui font sourirent aujourd'hui :

    1 heure chez Libertysurf et 4 heures chez Oreka laughing

    Depuis....., tout est illimité cool


  • Bonjour ,

    Mon premier téléphone portable , un Samsung SGH2400 bloqué chez l'agrume qu'on m'avait donner pour que je soit joignable .

    Un cadeau empoisonné que j'utilisais avec des recharges mobicarte : le début de la ruine .

    Je prenais la recharge à 25€ (+8€ offerts) dont le crédit durait 2mois , les autres moins chères ne faisant même pas le mois  .
    Avec un tarif à la minute de 0,54€ , ça faisait l'équivalent de 61min pour 2 mois .

    Ce qui était bien c'est qu'en faisant la recharge à temps , j'avais le report des crédits non consommés sur les mois suivants , mais cet avantage était aussi un inconvéniant .

    Il m'était arrivé d'avoir jusqu'à 150€ de crédit reportés (soit plus de 4h30min d'appels) voir plus et de devoir parfois courir veille de WE pour trouver un bureau de tabac ouvert afin d'avoir ma recharge ou sinon consommer le maximum de crédit avant la date limite à minuit.
    Ou pire , d'avoir acheter ma recharge et oublier de l'activer avant minuit , perdant du coup tous mes crédits frown .
    Acheter la recharge trop tôt rendait possible l'effacement prématuré du ticket sur lequel était inscrit le code d'activation , une vrai merde ce système de tickets effaçables .

    Puis est arrivé Freemobile avec son forfait à 2€ , fini la prise de tête avec les recharges .
    Je ne consomme pas toujours la totalité de mon crédit temps , mais vu le prix , je m'en fout !!!






  • Mon employeur de l'époque (une grosse société) avait obtenu un tarif négocié d'Orange, où pour 53€ / mois on avait droit à 4h d'appels, avec un Nokia 6021 verrouillé Orange, mais quand même à ce prix d'ami il y avait un engagement de 24 mois.

    En prime, le service client Orange, particulièrement arrangeant : ayant constaté que je n'utilisais que moins de 2h / mois, j'avais demandé s'il était possible de changer de forfait pour un 2h (à prix d'ami aussi). Seule réponse: une proposition pour un forfait encore plus cher... sachant que tous les forfaits mobiles de la société (plusieurs milliers de salariés) étaient chez eux, on voit à quel point ils étaient sympas.

    Et aussi, toujours à l'actif du service client Orange, quand j'avais voulu débloquer le mobile (comme téléphone de secours chez un autre opérateur), il avait bien sûr été impossible d'obtenir un code de déblocage qui fonctionne...

    Bref je pense que l'acheteur qui avait "négocié" avait dû s'en mettre plein les poches sur ce contrat vu le jus.



RUBRIQUE COMMENTAIRE
Bonjour , avant poster, veuillez vous assurer d'avoir pris connaissance des règles.

X

Cinq consignes avant de réagir :

  • Rester dans le cadre de l'article. Pour des discussions plus générales, vous pouvez utiliser nos forums.
  • Développer son argumentation. Les messages dont le seul but est de mettre de l'huile sur le feu seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Respecter les acteurs de l'informatique et les autres lecteurs. Les messages agressifs, vulgaires, haineux, etc. seront modifiés ou effacés sans préavis par la rédaction.
  • Pour toute remarque concernant le contenu de l'article, pour nous signaler une erreur, une faute d'orthographe, une omission, merci de nous contacter exclusivement par ce formulaire.
  • Relisez-vous, n'abusez pas des majuscules et profitez de l'aide du navigateur en activant la correction orthographique